L'hypnose définition

L’hypnose désigne à la fois une technique thérapeutique et un état modifié de conscience.

Le terme « hypnose » vient du mot grec « hupnoein » qui signifie endormir. L’hypnose fait référence à un état modifié de conscience également appelé « transe », au cours duquel l’individu est entre l’état de veille et de sommeil. Cet état est naturel et expérimenté chaque jour : lorsqu’on lit un bon livre, qu'on regarde un film qui nous transporte, qu’on regarde un feu attentivement, qu’on perd temporairement la notion du temps au volant d’une voiture ou, tout simplement, lorsqu’on est “dans la lune ».

 

La thérapie par l’hypnose vise à rendre accessibles au sujet des ressources peu exploitées de son cerveau et à activer ses pouvoirs d’auto guérison à l’aide de suggestions réalisées durant cet état modifié de conscience.

 

La plupart des théories psychologiques considèrent que de nombreux problèmes personnels et relationnels ont leur source dans l'inconscient. C’est là que sont stockées des centaines de milliers de données qui contrôlent une grande partie de nos existences. Des diktats familiaux ou culturels, par exemple, peuvent avoir été tellement assimilés par l'inconscient qu'ils donnent lieu à des « comportements appris » si intégrés qu'ils orientent nos choix de vie pendant des années sans que nous en soyons vraiment « conscients ».

 

L'hypnothérapeute invite donc l'inconscient du sujet à se défaire de ses idées nuisibles et à les remplacer par des idées plus justes ou qui correspondent mieux à ses valeurs.

 

En hypnose, la motivation du sujet est primordiale. Sans ça, les suggestions mentales n’auront aucun effet.

 

Des techniques de transe à l'hypnose ericksonienne

Dans les traditions anciennes, des guérisseurs ou des chamans ont toujours utilisé des techniques de mise en transe comme outils de guérison.

Dans la société occidentale, c'est seulement depuis le XVIIIe siècle que l'on expérimente le potentiel thérapeutique de l'hypnose. Elle aurait été «redécouverte » à cette époque par le médecin autrichien Anton Mesmer.

Mais c'est à un autre médecin, le Britannique James Braid (1837-1910), que l'on reconnaît d’en avoir établi un usage médical fiable. Après sa mort, le flambeau a été repris par des Français, dont les neurologues Hyppolite Bernheim et Jean Charcot.

 

Dès 1923, Milton Erikson commenca à étudier l'hypnose et à mettre en place l'hypnose Eriksonienne, qui est la forme d'hypnose la plus pratiquée de nos jours.

L'hypnose ericksonienne

L’hypnose Eriksonienne comprend de l’hypnose classique mais ne fonctionne pas de façon linéaire. Pour son créateur, une structure psychophysique est beaucoup trop complexe pour que quiconque puisse décider comment intervenir avec un symptôme. Il proposait donc de solliciter la créativité de l'inconscient et de l'inviter à exprimer ce qui pourrait être changé pour rendre une certaine situation moins difficile. Ce type d’hypnose suit le cheminement « erratique » de l'inconscient. Elle puise parmi plusieurs techniques de communication afin de provoquer un dialogue entre celui-ci et le conscient : métaphores, recadrage, activation de rêves, suggestions indirectes ou composées, altération sensorielle, etc. J'y associe la PNL, pour former l'Hypnose nouvelle.


Le pouvoir des ondes cérébrales sur notre niveau de conscience

Il existe une corrélation entre le comportement de l'homme et l'activité de ses ondes cérébrales.

De nombreuses recherches thérapeutiques ont prouvé que la synchronisation des ondes du cerveau favorise la relaxation, la réduction du stress et le retour à la santé.

 

 

La fréquence de nos ondes cérébrales change en fonction de nos états mentaux et donc de nos émotions.

 

 

En changeant notre état de conscience, ou plutôt en modifiant les ondes produites par notre cerveau nous pouvons changer efficacement notre conscience et notre expérience de la vie.

La synchronisation favorise un sentiment d'unicité où l'individu fonctionne d'une façon plus intuitive.

La pensée est représentée par des ondes électriques.


Quelles sont les différentes ondes cérébrales ?

Dans le cerveau vivant, des millions de cellules nerveuses communiquent entre elles en émettant des minuscules impulsions électriques.

Cette activité électrique cérébrale est mesurée sous forme de fréquences hertziennes ; elle peut être enregistrée comme des ondes cérébrales en plaçant des électrodes sur le cuir chevelu, et en amplifiant les signaux et en les affichant sur un écran d’ordinateur, on peut observer plusieurs types d’ondes émises par notre cerveau. Cette méthode de mesure est appelée électroencéphalogramme-graphie (EEG).

 

Un rythme cérébral désigne donc une oscillation électromagnétique dans une bande de fréquences donnée résultant de l'activité électrique cohérente d'un grand nombre de neurones.


Ces ondes Delta, Thêta, Alpha, Bêta, Gamma et les fuseaux, sont de très faible amplitude, elles sont de l'ordre du microvolt (chez l'être humain) et ne suivent pas toujours une sinusoïde régulière.


Présentation des ondes Alpha, Bêta, Thêta et Delta

L’activité cérébrale a tendance à être regroupée en quatre groupes distincts : Bêta, Alpha, Thêta et Delta.

Ces catégories sont associées à la rapidité de l’oscillation (fréquence) des ondes cérébrales.


Pendant un état inconscient (par exemple le sommeil profond), les ondes lentes delta sont dominantes, alors que les ondes bêta de haute fréquence sont plus répandues au cours d’activité consciente et éveillée.


Dans les années 60, on fait le rapprochement entre l’utilisation de fréquences Alpha et Thêta et la réduction de l’anxiété, une profonde relaxation physique et mentale, une augmentation du Q.I. et une plus grande sensibilité aux suggestions.

Le principe général est que la fréquence prédominante du cerveau est d’autant plus basse en termes de pulsations par seconde que la personne est détendue, est d'autant plus élevée que la personne est agitée.


Les activités électriques cérébrales rythmiques sont classées selon leur fréquence d'ondes :

  • Ondes Delta : fréquences 0.5 à 4 Hz. Elles sont associées avec les niveaux les plus profonds de relaxation physique. Sommeil profond sans rêves. Régénération et auto-guérison.
  • Ondes Thêta : fréquences 4.0 à 8 Hz. Reflète un état de relaxation profonde, de méditation, favorable à la créativité, la visualisation, l’imagination créatrice, rêve éveillé. Elles sont impliquées dans la mémoire et les sensations.

Ce rythme Thêta apparaît en état de rêve ou de semi-éveil(état hypnagogique associé d'imagerie similaire au rêve).

 

Le rythme thêta associé aux rythmes Alpha et Bêta permettrait de connecter avec l'inspiration créatrice tandis qu'associé au rythme Alpha uniquement, il permettrait la profonde méditation.

 

Les recherches semblent démontrer que dans cet état, il soit plus facile de retenir et d’assimiler de l’information.

 

Ce rythme Thêta stimule la résolution de problème, stabilisent les émotions, augmentent la mémoire et facilitent l’apprentissage.

  • Ondes Alpha : fréquences 8 à 12 Hz, le stade entre veille et sommeil, relaxation légère, détente, veille calme = Etat Modifié de Conscience (EMC)** : niveau sophroliminal, transe hypnotique, rêve lucide.

Un niveau équilibré d’ondes alpha est caractérisé par un état de relaxation physique et mentale, donnant également accès au potentiel créatif de l’individu.

 

Les ondes alpha devraient être celles prédominantes à notre état normal,

mais dû au stress élevé de notre société contemporaine, il n’en est pas toujours ainsi.

 

La fréquence est plus précisément de 8 à 13 Hz chez les adultes et de 4 à 7 Hz chez les enfants. Ce sont les fréquences les plus présentes de l'activité totale du cerveau, surtout lorsque l'on ferme les yeux.

               

  • Fuseaux (Sigma) : fréquences de 12 à 16 Hz, trains d'ondes caractéristiques, émis périodiquement durant la phase de sommeil léger, en lien avec la consolidation de la mémoire ; permet au jeune enfant de contrôler sa motricité ; permet de mieux apprendre une fois réveillé.    
  • Ondes Bêta : fréquences de 12 à 45 Hz, associé à l'état de veille et de motricité = caractérisé par une période d’activité intense, de concentration ou d’anxiété.                 

 

  • Ondes Gamma : elles ont été récemment impliquées dans les processus de "liage perceptif"( le cerveau fait ce liage et combine les informations venant de modes sensitifs différents)

             Fréquences supérieures à 35 Hz, de 40 à 80 Hz

 

Les sens, l’intellect, l’intuition, ou encore la mémoire sont mis harmonieusement et synchroniquement à l’œuvre. L’émission de ce type d’ondes, à oscillations rapides, reflèterait en quelque sorte la pleine conscience à travers l’être. La production d’ondes gamma témoigne d’une  intense activité neuronale et mentale. On retrouve l’apparition de ces ondes rapides pendant les phases de création, lors de la résolution de problèmes, ou encore lors d’une attention soutenue.


Ondes Alpha et fréquences de la terre

Il est intéressant de noter que les fréquences du rythme alpha sont très proches des fréquences que la terre produit et qui sont appelées champ de Résonance Schuman (RS) de 7,83 hertz.

Il s’agit d’un phénomène atmosphérique naturel et permanent qui se propage autour de la Terre sous la forme d’une Onde Radioélectrique. Ces ondes vibrent à la même la fréquence de résonance que les structures cérébrales des mammifères dont les êtres humains (fréquences de l'hippocampe).

 Le champ isoélectrique de basse fréquence de la Terre, le champ magnétique terrestre et le champ électrostatique de notre corps sont étroitement entrelacés. Ainsi, nos rythmes internes interagissent avec les rythmes externes influençant ainsi notre équilibre, la santé, la concentration mentale, régulant nos horloges internes et agissant sur les schémas Sommeil/Rêve/Eveil/Sécrétion Hormonale.

Cette vibration naturelle n’est pas une valeur fixe mais fluctue en fonction de la situation géographique, de la foudre, des éruptions solaires, de l’ionisation atmosphérique qui changent quotidiennement de façon saisonnière et selon les variations de l’activité solaire qui, à son tour, varie selon le cycle de 11 ans de tâches solaires et du cycle lunaire de 27/29 jours, surtout durant les périodes de tâches solaires minimales. 


Etat Ordinaire et Etat modifié de Conscience

L’État Ordinaire de Conscience (EOC)*

Il correspond à la forme d'onde cérébral en rythme Bêta (120-45 HERTZ) : ce rythme correspond à l'activité d'éveil normale du cerveau. Il est associé à une pensée ou une attention active, un niveau de conscience extérieur.

 

Vous l'utilisez pour toutes vos tâches quotidiennes, pour prendre des décisions, réfléchir, choisir vos activités ou vos actes, faire des comparaisons ou bien des suppositions, raisonner, analyser et de faire la synthèse.

 

Notre culture occidentale a valorisé cet état de conscience ordinaire qui correspondant à la prédominance de la raison, celui fonctionnant sur le mode du rationnel, de l'analytique, du raisonnable : l'état de veille habituel, celui du quotidien.

 

Un état ordinaire de conscience est soumis aux croyances en ce qui est la réalité, la logique et la causalité, telles qu'elles sont acceptées par votre culture,  au consensus de réalité auquel vous adhérez.


L'État Modifié Conscience (EMC)**

Je développe l'utilisation de l'Etat Modifié de Conscience (EMC) en :

  • Sophrologie (au niveau sophroliminal) 
  • Hypnose ericksonienne (transe hypnotique)
  • Thérapie vibroacoustique (basse fréquence, mono et binaural en synchronisation Delta - Alpha - Thêta)

C'est un état naturel, propre à l'être humain, que nous expérimentons tous les jours ; un état que chacun possède, un état entre la veille et le sommeil, où il n'y a rien d'artificiel ni de surnaturel.

C'est un moment où, au portail du sommeil, vous n'êtes pas tout à fait éveillé et pas encore endormi, un état qui atteint différents niveaux de profondeur.

Toute personne y est sensible, à condition de bien vouloir s'y prêter : on ne peut demander à une personne de faire quelque chose qui serait contraire à ses règles morales ou à sa volonté durant un EMC.

 


Vous expérimentez tous cet état d’État Modifié de Conscience :

c'est un état naturel, que vous traversez plusieurs fois par jour. Vous en faites l’expérience lorsque vous êtes, par exemples :

« dans la lune »,

- au cinéma et qu’une émotion surgit en vous (abréaction),

- à la lecture d'un roman

- lorsque vous rêvassez lors d’une conversation ennuyeuse (rêve éveillé),

- sur une route familière, ou quand votre trajet en voiture vous a paru plus court que d’ordinaire (distorsion du temps)…


Les bénéfices de  l'EMC (Etat Modifié de Conscience)

L'EMC permet d'apporter généralement des résultats rapides.

L'EMC augmente votre capacité à répondre à des suggestions et c'est là que se situe son intérêt thérapeutique.

L’induction physique et mentale est l’étape d'entrée en EMC, en état entre veille et sommeil.

Elle se fait par le sonore : ma voix, mes ambiances sonores (sons de la nature, sons binauraux, sons harmoniques par des instruments réels ou virtuels) et les silences.

Vous vivrez une expérience inédite, intéressante, épanouissante, des sensations particulières et des ressentis puissants.

C'est l'outil mental permettant le glissement vers une autre réalité ou vers les contenus profonds de votre psyché.

Vous vous retrouvez dans un état d'intense relaxation physique et de concentration mentale permettant de dépasser la partie de votre esprit qui est régie par la logique (vous lâchez prise et votre esprit d'analyse est mis de côté).

Vous allez alors être habilité à explorer vos ressources intérieures : vos capacités physiques aussi bien que mentales, et à voir les choses différemment que par la pensée consciente normale.

Vous allez prendre conscience d’autres dimensions, d’autres mondes possibles, vous ouvrir,  à votre monde intérieur, à vos propres réalités sans interférence du monde extérieur.

Vous êtes connecté à votre inconscient et vous retrouvez un état agréable où la concentration est axée vers l'intérieur de soi.

C'est un mécanisme simple qui met l'esprit conscient en "veilleuse" et privilégie le fonctionnement de l’inconscient : il s'ouvre à vous et il vous est possible de faire beaucoup de choses, même celles que vous croyiez impossibles :

  • Communiquer directement avec votre inconscient
  • Oublier des souvenirs obsédants, des problèmes qui reviennent “en boucle” dans votre tête : rumination, passé, sentiments négatifs, ennuis, parole toxiques, douleurs morales…
  • Vous dissocier de vos émotions : soulager les sentiments de culpabilité, de honte, d’estime de soi...
  • Accéder à des souvenirs oubliés
  • Développer vos ressources
  • Gérer vos difficultés relationnelles et affectives
  • Aider à améliorer votre mieux-être
  • Renforcer vos forces d'autoguérison
  • Supprimer des douleurs
  • Éveiller en vous des facultés plutôt particulières (intuition, inspiration, etc.)

  • Fortifier vos énergies 

  • Dynamiser votre créativité

  • soulager de vos addictions : tabac, habitudes alimentaires, cannabis, jeux ….

Ressenti(s) lors d'un EMC :

Les aspects suivants du vécu ordinaire sont altérés : le sens du temps, de l'espace, du corps, du Moi.

 

Vous pouvez ressentir comme une impression de «descendre en vous », ressentir une modification, un ralentissement de l'activité mentale spontanée (cette espèce de "pensée automatique", ce bavardage plus ou moins informe qui habite presque en permanence notre mental). Celle-ci diminue jusqu'à disparaître parfois complètement.

 

Vous pouvez :

  • avoir des manifestations physiques qui ne sont pas liées aux conditions du lieu, de l'environnement : par exemple osciller, avoir des mouvements involontaires, des afflux de chaleur ou de froid... Ou encore ressentir des impressions de vous métamorphoser en animal, en plante ou en d'autres êtres encore.
  • sentir que vous vous détendez ou que vos énergies se restaurent, que vous vous régénérez, que monte en vous une forme d’euphorie.
  • avoir une exacerbation ou au contraire une réduction (voire une élimination) de votre activité motrice, comme des secousses pouvant défaire des « nœuds » musculaires ou/et décharger des tensions accumulées.
  • ressentir une distorsion dans votre sentiment du temps, de la durée. Le temps peut se rétrécir ou s'allonger – et même, dans certains cas, le temps devient un concept sans signification.
  • avoir une distorsion dans votre sentiment de l'espace ou des alentours – ils peuvent être différents de ce qu'ils sont en fait. Vous pouvez aussi vous percevoir ou vous sentir être dans des environnements tout à fait différents : autres lieux, autres mondes...
  • ressentir une modification du sens de votre identité personnelle. Les limites du corps, du Moi, peuvent être ressenties comme élargies, éloignées.
  • recevoir des manifestations d'inspiration, de flashes de créativité, survenue de messages, d'informations, de compréhension subite.
  • avoir le sentiment d'avoir accès à des « lieux » ou à des contenus emplis de potentialités, où il vous devient possible de puiser ce dont vous avez besoin.
  • vous sentir affranchi de la lourdeur et de la matérialité du corps.
  • développer un sentiment de calme, de paix, de force tranquille, de sérénité ou d'extase, vous sentir plus proche de quelque chose qui, pour vous, pourrait être de l'ordre du transcendant.
  • aller jusqu'à ressentir une expansion de votre être, de votre conscience – qui peut aller jusqu'à la sensation de vous fondre dans l'univers, l'énergie de la terre et du ciel, avec un sentiment d'unité et de contact avec de l'ineffable.

Votre psycho mental peut s'ouvrir sur « autre chose » : par exemple, vous pouvez avoir des intuitions par-delà les limites du temps, de la matière et de l'espace – ou même ressentir que ces limites sont artificielles et n'existent pas à ce niveau de conscience.


La synchronisation des hémisphères

Le cerveau est divisé en deux hémisphères, puis en plusieurs aires, chacune ayant une fonction importante : aires du langage, de la sensibilité corporelle, de l’émotion, etc.

En ce qui concerne les hémisphères, on sait qu’ils fonctionnent le plus souvent dans une relative indépendance, et que le gauche, généralement dominant, est le siège de la logique et du rationnel, tandis que le droit est celui de la créativité.

La plupart du temps, chaque hémisphère de notre cerveau engendre des signaux qui sont indépendants des signaux générés par l'autre hémisphère.

Par contre, au cours de méditations profondes, lors de certains états d'expansion de conscience (en EMC),  ou de périodes de créativité intenses - ondes Alpha - les chercheurs ont remarqué que l'activité électrique des hémisphères se synchronisait : les deux hémisphères tendent à s'harmoniser l'un à l'autre pour atteindre un rythme unique et cohérent.

 

Et ce qui est surprenant c'est que les ondes cérébrales Alpha (en EMC) se produisent dans l'hémisphère gauche, associé au langage et aux facultés analytiques.